Angelo Mangiarotti

Angelo Mangiarotti

Angelo Mangiarotti est né à Milan le 26 février 1921. En 1948, il obtient son diplôme en architecture à l'École polytechnique de cette même ville. Au cours des années 1953-1954 il travaille aux Etats-Unis en participant, entre autres, au concours pour le « LOOP » de Chicago.
Pendant cette période à l'étranger, il rencontre Frank Lloyd Wright, Walter Gropius, Mies van der Rohe et Konrad Wachsmann. En 1955, à son retour des Etats-Unis, il ouvre un studio à Milan avec Bruno Morassuti jusqu'en 1960. En 1989, il fonde le Mangiarotti & Associates Office, basé à Tokyo. De 1986 à 1992, il est directeur artistique de la Société Colle Cristalleria. Parallèlement à son activité professionnelle, dont les travaux sont publiés dans des livres, des revues spécialisées et des journaux, Mangiarotti mène également une intense activité d'enseignement dans des universités italiennes et étrangères. En 1953-1954, il est professeur invité à l'Institute of Design de l'Illinois Institute of Technology à Chicago ; en 1963-1964, il donne un cours à l'Istituto Superiore di Disegno Industriale de Venise ; en 1970, il est professeur invité à l'Université de Hawaii ; en 1974 à l'École polytechnique fédérale de Lausanne, en 1976 à l'Université d'Adelaïde et au South Australian Institute of Technology d’Adelaïde; en 1982 il est professeur contractuel à la Faculté d'Architecture de Palerme ; en 1983 il est professeur suppléant à la Chaire de Composition de la Faculté d'Architecture de Florence ; en 1989-90 il est professeur contractuel à la Faculté d'Architecture de Milan ; en 1997 il est professeur contractuel au cours universitaire en Design industriel de la faculté d'Architecture de l’École Polytechnique de Milan. Il organise de nombreux séminaires et conférences au niveau international. L'activité de design de Mangiarotti, dont les fondements théoriques ont été exprimés dans le livre intitulé « In nome dell'architettura » (Au nom de l'architecture) publié en 1987, tend à souligner les caractéristiques intrinsèques de chaque objet, puisque seul le design « objectif » est en mesure d'éviter les tergiversations à l'égard de ses utilisateurs pour devenir, au contraire, reconnaissable collectivement. Le langage architectural devient l'expression d'une nouvelle relation entre l'homme et l'environnement, tandis que dans l'activité de designer, Mangiarotti réserve un rôle très important à la recherche plastique. L'objectif de ses recherches, toujours menées dans le respect rigoureux des caractéristiques de la matière, est de définir la forme de l'objet en tant que qualité de la matière. Il meurt à Milan le 30 juin 2012. Son activité de design est marquée par de nombreuses reconnaissances, tant dans le domaine du design que dans celui de la construction : Prix Domus Formica (1956). Prix In/Arch pour la Lombardie (1962). Premier prix national du Golfe de La Spezia pour le design industriel (1963). Prix AIP-Associazione Italiana Prefabbricatori (1972). Prix Européen de la Construction Métallique (1979). Médaille et diplôme honorifique à la IIIe Biennale Mondiale d'Architecture à Sofia (1986). Premier prix « Concorso Targa Alcan » (1989). Mention spéciale du Prix National In/Arch Award (1989). Prix Design Plus pour la collection « Ergonomica » (1991). Marble Architecture Awards (1994). ADI Compasso d'oro alla carriera (1994). Doctorat Honoris Causa en Ingénierie - Faculté d’Architecture. Technischen Universitat de Munich (1998). Médaille d'or dans la catégorie architecture - Académie de la Tour de Carrare (1998). Doctorat « Honoris Causa » en Design industriel - Faculté d'architecture. École Polytechnique de Milan (2002). Médaille d'or d’« Apostolo del Design » de Rima Editrice (2006). Marble Architectural Awards 2007, mention spéciale Prix « ArchitettiVerona » de l'Ordre des architectes P.P.C. de Vérone (2009).