Tapio Wirkkala

Biographie

Tapio Wirkkala est né le 2 juin 1915 dans le port méridional de Hanko (Finlande). Il a fréquenté l’école à Helsinki. Son père était un artiste et Tapio a étudié la sculpture à la aideteollinen korkeakoulu (École centrale de design industriel), en se spécialisant dans la gravure du bois. Au cours de ces années la Finlande respirait l’air frais de l’indépendance. Tapio commença à travailler comme designer graphique, mais il fut appelé dans l’armée. Pendant un congé il rencontra la jeune céramiste Rut Bryk et le couple se maria à la fin de la guerre. La Finlande appauvrie s’embarqua dans un projet pour changer le style de design du pays, dans une orientation démocratique et autochtone : « More beautiful everyday products ». Entre 1946 et 1985 Tapio a conçu des objets en verre dans la vieille fabrique de verrerie de littala. Ses méthodes révolutionnaires l’amenaient à suivre personnellement chaque phase, en créant souvent lui-même les moules pour y souffler le verre. Pendant cette période il fut surtout inspiré par la forêt et la mythologie finlandaise. En 1947 il a conçu les billets de banque de son pays, et en 1951 il a conçu et installé la section finlandaise de la 9ème Triennale de Milan, en remportant un grand succès et en gagnant trois Grands Prix. Ce fut une percée pour le design finlandais, en rendant Iittala pour sa verrerie, Arabia pour ses céramiques, et Artek pour ses meubles des noms célèbres au niveau mondial. C’est à la Triennale que Tapio et Rut rencontrèrent Gio et Lisa Ponti, en formant la base d’une amitié qui durera toute leur vie. Wirkkala photographiait personnellement ses objets, de façon absolument inédite, et Ponti, dans le magazine Domus, les publiait et les promouvait. Tapio a reçu trois autres Grands Prix à la Xème Triennale de 1954 et est devenu célèbre au niveau international. La force et la particularité de son approche étaient incomparables : « Prenez dans votre main un peu de glace et trouvez-y votre culture… » Tapio a succédé à Arttu Brummer comme directeur de l’Institut des Arts industriels d’Helsinki. Cela se révéla une expérience courte mais intense, qui fut interrompue par son séjour au du cabinet de Raymond Loevy aux États-Unis. Son retour d’Amérique en 1956 marqua le début d’un rapport fructueux avec le producteur de porcelaine Rosenthal. Son aventure vénitienne commença trois ans plus tard, en 1959, et les verres de Wirkkala, chez Venini, prirent les couleurs caractéristiques du verre de Murano. Il s’intéressa ensuite à de nombreux matériaux différents (en général les métaux) sous de nombreuses formes différentes, dont certains, comme ses bouteilles de vodka, furent distribués à grande échelle. Au début des années 1960, les designs de Wirkkala sont des ampoules de lampes, des pipes, des couteaux et des canots pliants pour les rivières et les lacs de la Laponie (une région que le designer aimait particulièrement) et même des bijoux. Sa sculpture du bois, qui avait commencé par ses études des ailes d’avion en 1940, continua et l’accompagna pour le reste de sa vie, créant des formes naturelles (surtout des feuilles) ainsi que des formes plus dynamiques et abstraites. En réalité Tapio n’était pas tant influencé par la nature elle-même que par l’énergie qui lui est intrinsèque. Le résultat le plus frappant fut « Ultima Thule », un relief « lunaire » de neuf mètres de haut créé pour l’Expo de Montréal en 1967. Tapio est mort à Helsinki le 19 mai 1985. 

Projets

Scroll to top